voyages de l'annéeVos agences de voyagesLe service TransfertsRéservez votre transfert en limousineDécouvrir le MondeNos assurances voyagesTourisme solidaire et durableDémarches et formalités, ce qu'il faut savoir
(Image) voyage costa rica volcan arenal
(Image) voyage costa rica volcan arenal(Image)  COSTA RICA circuit (Image)  COSTA RICA circuit

(Image) voyage costa rica papillon(Image) voyage costa rica capucin(Image) voyage costa rica grenouille

(Image) voyage costa rica(Image) costa rica 2012

Nos brochures

Toutes nos brochures sont également consultables sur internet : http://brochure.national-tours.fr.

COSTA RICA (CR) : informations pratiques et formalités

Infos destination : COSTA RICA (CR)

 

Rappel Historique

 

Les sociétés anciennes du Costa Rica se sont développées à l'articulation des mondes méso-américain et andin. Elles ont laissé très peu de témoins matériels (poteries, bijoux et sculptures d'or et de jade). Le peuplement de la région n'a jamais été très dense.


1502 : Lors de son dernier voyage, Christophe Colomb prend pied sur l'île Uvita (face à l'actuel Puerto Limon). C'est lui qui aurait baptisé la côte Costa Rica.

1522 : Une terre fertile et un climat favorable permettent l'installation d'une colonie agricole modeste. Les Espagnols soumettent sans peine ni trop de casse les petites tribus indiennes et établissent une société égalitaire d'agriculteurs, pas trop embêtés par les autorités de la capitainerie de Guatemala dont ils dépendent : pas d'or, moins d'ennuis.

Fin du XVIIIe siècle : L'Espagne compte bien rentabiliser ses investissements et développer des cultures industrielles. Le tabac est introduit, suivit du café et de la banane. Ce changement de braquet assure aux planteurs une certaine prospérité, sans remettre fondamentalement en question l'égalitarisme costaricien.

1821 : Le Costa Rica se joint à une déclaration d'indépendance commune du Guatemala, du Honduras, du Salvador et du Nicaragua. Après un bref intermède mexicain, le pays, dont San José est devenu la capitale, intègre la «Republica Federal de Centroamerica ».

1838 : Le Costa Rica entreprend de voler de ses propres ailes. Il parvient à édifier un régime républicain stable (suffrage universel en 1889).

1856 : L'intervention contre l'aventurier William Walker au Nicaragua est l'une des rares opérations militaires extérieures costariciennes.
Dès 1869 : L'éducation gratuite et obligatoire est instituée.

La décennie suivante va concilier banane et chemin de fer. L'aventure de la « United Fruit Company » commence au Costa Rica. Les zones côtières sont rapidement modernisées et le pays entre dans le champ de foire du capitalisme moderne.

Le XXe siècle est marqué par deux brèves périodes de violence : la dictature du général Federico Tinoco Granados entre 1917 et 1919, et une guerre civile d'un mois et demi en 1948. Cette dernière aura des conséquences favorables : l'armée est abolie et une nouvelle constitution va assurer 60 années de régularité politique à la République du Costa Rica.
 

 

Géographie

 

Le Costa Rica est frontalier du Nicaragua (au nord) et du Panama (au sud). Il est bordé par la mer des Caraïbes à l'est et par l'océan Pacifique à l'ouest.
Des chaînes volcaniques élevées (Tilaran, Talamanca, Cordillère centrale, Guanacaste) de direction générale nord-ouest sud-est séparent les basses terres littorales, nettement plus étroites et découpées (golfe de Nicoya, golfe Dulce, baie de Coronado…) à l'ouest qu'à l'est.
Le centre du pays est occupé par un vaste plateau que creuse la Meseta Central (la Vallée centrale), d'une altitude moyenne de 1 500 m, où vivent les deux-tiers des Costariciens. Le rio San Juan est le plus important cours d'eau du pays, son bassin draine les plaines humides du nord et de l'est ; il marque une partie de la frontière avec le Nicaragua.

 

Climat

 

La saison sèche dure de décembre à avril : le plateau central et la côte pacifique sont très ensoleillés. Les températures varient assez sensiblement des terres basses et chaudes au terres froides d'altitude (cordillères volcaniques) ; entre 800 et 1 500 m, les températures sont douces (entre 20 et 25°), il fait parfois un peu frais la nuit et le matin.


La saison des pluies, de mai à novembre (la côte caraïbe ne connait pas vraiment de saison sèche) : les températures sont élevées dans tout le pays. Il pleut surtout l'après-midi et on peut avoir un temps clair.
 

 

Gastronomie

 

Le « gallo pinto » (riz, haricots grains noirs, coriandre et salsa Lizano) est le plat national, que l'on peut manger le matin (avec un œuf frit), à midi (avec de la viande) ou le soir (avec rien, le soir on mange léger).

Le casado est un repas servi en une fois sur une assiette : salade de chou, riz et haricots, viande, poisson ou fruits de mer.

Pour le ceviche, poisson et fruits de mer sont cuits au citron et assaisonnés d'oignon et de coriandre fraîche.

Le poulet est la viande la plus consommée, mais le pays produit aussi un bœuf de première qualité.

Quant aux desserts, on peut consommer les très sucrés « tres leches » ou « arroz con leche ».

La banane enfin est, tout autant que le riz ou les haricots, un aliment de base tout à fait incontournable.

 

Infos pratiques

 

FORMALITES :

Passeport : passeport en cours de validité valable au moins 6 mois à partir de la date d'arrivée au Costa Rica obligatoire pour les ressortissants de l'Union Européenne et les Suisses.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention, dorénavant les mineurs doivent avoir eux aussi un passeport individuel, quel que soit leur âge.

Visa : pas de visa requis pour les séjours de moins de 90 jours pour les ressortissants de l'Union Européenne et pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention ! La taxe de sortie coûte environ 28 dollars US.

 

DECALAGE HORAIRE :

Le Costa Rica est à GMT-6, c'est-à-dire :
- en été, il y 8 heures de décalage (quand il est midi à Saint-Cloud, il est 4h00 à San José) ;
- en hiver, il y a 7 heures de décalage (quand il est midi à Saint-Cloud, il est 5h00 à San José).
 

VACCINATION :

Pas de vaccins obligatoires. Il est cependant conseillé d'être vacciné ou immunisé contre :
- diphtérie, tétanos et poliomyélite ;
- hépatites A et B ;
- coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage) ;
Et, éventuellement, si le voyage est aventureux, contre :
- typhoïde ;
- rage ;
- méningite A+C (en cas de risque épidémique).
 

La prise d'un traitement préventif par Nivaquine n'est conseillé qu'aux voyageurs allant dans les régions où le paludisme est présent : provinces de Limon et Puntarenas, zone frontalière avec la province de Darien au Panama).
La protection contre les piqûres de moustique est toutefois indispensable, pendant la journée comme dans la soirée, pour éviter la transmission d'autres maladies (la dengue, en particulier).
 

COURANT ELECTRIQUE :

110 volts ; prises de type américain (2 fiches plates).

 

ADRESSES UTILES :

AMBASSADES
Ambassade du Costa Rica en France
4, square Rapp - 75007 Paris
Tél. : 01 45 78 50 93
Fax : 01 45 78 99 66
Email : consulat.cr@gmail.com
Web : www.ambassade-costarica.org

Ambassade du Costa Rica en Belgique
Avenue Louise, 489 - 1050 Bruxelles
Tél. : 02 640 59 69
Fax : 02 648 31 92
Email : info@costaricaembassy.be
Web : www.costaricaembassy.be

Ambassade du Costa Rica en Suisse
Marktgasse 51 - 3011 Berne
Tél. : 031 372 78 87 (section consulaire)
Fax : 031 372 78 34 (section consulaire)
Email : costa.rica@bluewin.ch

 

CONSULAT :
Les services consulaires sont assurés par les ambassades.

Consulat général du Costa Rica en Suisse
Chemin de Mornex, 38 - 1001 Lausanne
Tél. : 021 312 77 64
Fax : 021 312 33 02


OFFICE DE TOURISME :
On se reportera au site de l'ambassade : www.ambassade-costarica.org

 

Quelques chiffres

 

Capitale :  San Jose.

Superficie : 51 100 km², soit environ 0,1 fois la France. 

Point culminant : Cerro Chirripo (3 820 mètres, cordillère de Talamanca).

PIB : 5 627 dollars US par habitant (France, 36 614 dollars US par habitant) en 2008.

Population : 4 195 914 habitants en 2008

La langue officielle : l'espagnol (90 %)

Population costaricienne : 72% de métis, de 14% de Blancs, de 10% de noirs (souvent venus de la Jamaïque),  2% d'Indiens (Guatusos, Bribris, Cabécaras, Terrabas, Borucas, Guaymies). Pour la plupart, ces derniers vivent dans les réserves indigènes.

Monnaie nationale : le colon (1 colon = 100 centimos).

Téléphone : Pour appeler le Costa Rica depuis la France, composer 00 + 506 + le numéro à 8 chiffres de votre correspondant (les numéros commencent par 2 pour les postes fixes et par 8 pour les portables).

Pour appeler la France depuis le Costa Rica, composer 00 + 33 + le numéro à 9 chiffres de votre correspondant (sans le 0 initial. Exemple : 0033612345678 pour  un 0612345678)

Devise : CRC

Cours de devise : 1 CRC = 0.00157 Euros au 29/10/2012 - Source : www.nationalchange.com

Religion : majoritairement catholique.

 

Achats

 

La carreta (charrette décorée, typique de l'artisanat du pays). On en trouve des modèles réduits un peu partout.

Tissages et travail du cuir. Le hamac peut se révéler une emplette très judicieuse et confortable.

Le café est incontournable, sous des formes variées.

La « salsa Lizano » est indispensable si vous voulez cuisiner costaricien à Castres ou à Mulhouse.

Cigares (ils sont très doux).

 

Faune et Flore

 

Le Costa Rica possède un patrimoine naturel exceptionnel (plus de 5% de la biodiversité mondiale). La forêt est la formation végétale majeure : tropicale humide (34% de la surface du pays), tropicale sèche, nuageuse. Pour le moment, 10 000 espèces environ de plantes vasculaires ont été répertoriées, parmi elles 1 300 orchidées, dont un symbole, Cattleya skinneri.

Dans ces milieux, les insectes sont très nombreux. Le Costa Rica recense par exemple plus de 7 000 espèces de papillons, mais aussi des araignées, des libellules, des fourmis, des criquets…
Parmi les reptiles, les tortues marines sont désormais des stars. La tortue verte et la tortue imbriquée viennent pondre sur la côte caraïbe, la tortue noire et la tortue de Ridley pondent côté Pacifique, quant à la tortue luth, elle fréquente les deux côtes. A cela s'ajoutent lézards, geckos, basilics, iguanes, caïmans et crocodiles.
Les amphibiens comptent plus de 150 espèces de grenouilles (dont les Dendrobatidae, venimeuses et colorées).
C'est la situation du pays à la croisée des chemins qui explique que l'on trouve au Costa Rica des mammifères appartenant à la zone néarctique : coyotes, sconses, écureuils, ratons laveurs, cerfs de Virginie… Et d'autres à la zone néotropicale : coatis, singes (saïmiri d'Amérique centrale, capucin moine, atèle de Geoffroy, hurleur à manteau…), tapirs, tatous, kinkajous, paresseux, pécaris, jaguars, pumas, ocelots...
Dans l'eau, ce sont des lamantins, des grands dauphins, des baleines à bosse…
De la multitude ailée extrayons le Ara rouge et le Ara militaire, des colibris (à gorge lilas, à tête cuivrée, féérique, flammule, jacobin…), le Martin-pêcheur nain, les parulines (à tête jaune, à joues grises, à poitrine baie, à ventre orangé, à ailes bleues, à croupion fauve…), le Pélican d'Amérique, le Quetzal resplendissant, la Spatule rose, le spectaculaire Toucan à carène ou les tyrans (audacieux, mélancolique, sociable…), etc. Le Merle fauve (Yigüirro) est l'oiseau national.

 

Costa Rica : nos voyages